A propos de nous

Fils de deux ingénieurs, l’une chimiste et l’autre dans les contrôles non destructifs aéronautiques, je suis un « autiste multidisciplinaire à très haut potentiel » rodé aux raisonnements de type scientifique depuis tout le temps.

De parcours de type « autodidacte » et vous allez comprendre cet aspect multidisciplinaire.

j’ai démarré ma vie par trois stages vétérinaires vers l’âge de 10 ans avec le Dr Guillemin. J’ai appris :

  • la logique d’une tumeur et l’art d’opérer une tumeur externe par arrachage, car toutes les cellules cancéreuses restent agglomérées sur la tumeur contrairement au bistouri qui laisse obligatoirement des cellules cancéreuses dans les chairs.
  • la logique du psoriasis: le Docteur m’a toujours interdit de dire aux propriétaires le type de solution qu’il utilisait pour sortir les animaux de companie de cette affection et ils sont nombreux car si ils savaient ils seraient assez étonné du verdict final!!

J’ai eu mon premier vrai synthétiseur à 15 ans qui valait une fortune à l’époque, c’était un Korg M1. Je me suis équipé plus tard d’une armada de synthétiseurs analogiques ce qui m’a permis d’exploiter le fabuleux monde des ondes et de la synthèse soustractive notamment avec un synthétiseur fantastique de complexité qui est le cs30 de yamaha. Pour les amoureux j’ai acqui une armoire modulaire de chez synthesizer.com qui est un must pour la modularité de la connectivité multi synthétiseur: on fabrique un synthétiseur géant avec plusieurs petits tous connectés, le résultat est juste cosmique c’est littéralement le cas de dire, et l’introduction dans le monde de la musique à des fins médicales.

Bien plus tard j’ai oeuvré dans la botanique et je suis parti deux ans en Engleterre pour faire un stage a kew garden. J’ai travaillé dans un paradis dans la propagation des fougères tropicales et les algues, domaine fascinant qui défie les « lois » de la logique de la reproduction par des cycles diploïdes/haploïdes ahurissants.

Dans les années 2000 je tombe sur ce documentaire assez ahurissant néanmoins totalement réel: le fils de la meilleure amie de ma mère est homosexuel et a été diagnostiqué séropositif mais n’a jamais déclaré le SIDA et pour cause!! De la commence à émerger toute une série de logiques sur les phénomènes dégénératifs et plus particulièrement cancer et SIDA que je vérifie peu à peu avec succès.

Ensuite j’ai eu l’occasion de faire un passage à l’INRA de Rennes durant un BTS au cours duquel j’ai eu l’occasion de faire un stage de 6 mois sur la quiescence des nématodes. Ce fut l’occasion de très belles rencontres (Pf Muniéry et Pr Florence Vall, docteur en immunologie appliqué aux technologies végétales(imaginez le niveau des débats), qui m’ont permis d’acquérir de nombreuses connaissances: le travail consistait à inoculer des inoculum viraux (entre autre) à des plantes fraîchement germées et de détecter la réponse de la sensibilité de la plantule à cette attaque provoquée par méthode PCR en quelques jours ( alors que normalement il est nécessaire d’attendre au moins 15j le temps que la symptomatologie s’exprime sur la plante, ou non).

Je me suis ensuite orienté vers les analyses biologiques au cours d’un BTS durant lequel j’ai pu faire deux stage passionnant:

  • le premier avec le Dr Nédélec qui m’a permis de découvrir le fabuleux monde du Candida Albicans ainsi que l’aberration de l’asepsie.
  • le second aux laboratoire départementaux de Pau durant lequel j’ai monté pour Mr Bonte une unité d’évaluation de l’écotoxicité de boues et lixiviats à l’aide de représentants emblématiques de la micro faune (Daphnia Magna Strauss) et de la micro flore du sol.

J’ai passé un diplôme de délégué médical à DIAFOR Aquitaine qui m’a permis de découvrir le monde médical: j’ai été responsable de la formation continue auprès de 800 médecins sur 5 départements. En quelques années j’en ai suffisamment appris sur la mafia des labos et l’arnaque des médicaments que j’ai quitté assez rapidement ce milieu.

C’est à cette époque que je commence à prendre en mains certains problèmes médicaux me concernant: gros problèmes de thyroïde, ligaments croisés foutus et hernie discale.

Un ostéopathe d’Ustaritz me donne alors la chance de pouvoir pratiquer en collaboration dans son cabinet afin de roder des protocoles croisés de traitement: gros succès.

Enfin je monte mon premier cabinet et m’installe à Valencia, parce qu’un pays comme la France ne peut héberger une telle révolution thérapeutique: 4 sessions sur ma hernie discale et 3 sessions sur mes ligaments croisés suffisent à me sortir d’une situation totalement ubuesque qui me rend tout impossible jusqu’à se torcher les fesses!! Ma thyroïde remise en route en quelques mois ma vie reprend son cours d’avant.

Nous avons le plaisir d’accueillir dans notre équipe le Docteur Dr Maria d’Angelo Johnson, ainsi que Denis de Sury un ancien chargé d’affaires  suisse reconverti dans le business du CBD.

la surface de la plaque métallique aura plusieurs fréquences qui résonnent, des fréquences appropriées.une autre plaque une autre fréquence qui correspond.le corps a le même fonctionnement.
une onde scalaire
You cannot copy content of this page